iPad, Android ou Surface : quelle tablette choisir pour vos commerciaux ?

iPad, Android ou Surface : quelle tablette choisir pour vos commerciaux ?

La tablette est incontestablement un outil permettant une meilleure productivité pour vos équipes commerciales, et la question est souvent de savoir laquelle choisir au moment de se lancer. S’il peut être tentant de se baser sur sa flotte de téléphone pour choisir sa tablette (iPad si vos commerciaux ont des iPhone par exemple), cet investissement non négligeable doit être réalisé en basant votre choix sur des critères spécifiques pouvant être liés à votre service informatique, à votre infrastructure technique, à votre budget, à vos ambitions et à l’utilisation qui en sera faite par vos commerciaux.

 

En écartant quelques produits trop peu performants, peu utilisables, il n’y a pas de mauvaises décisions : une tablette sera toujours un outil qui démultipliera l’efficacité de vos équipes de vente tant que celle-ci est fournie avec les bonnes applications. Il faut juste trouver le bon matériel adapté à vos besoins par rapport à l’utilisation qui en sera faite.

 

iPad : expérience utilisateur, design et qualité

 

L’iPad est incontestablement dans le haut du marché des tablettes. Avec une gamme qui se renouvelle régulièrement, l’iPad offre de nombreuses possibilités pour (presque) toutes les bourses. De l’iPad mini pour la version compacte, au modèle Air 2 pour un excellent rapport qualité-prix, jusqu’à la gamme pro avec une puissance de calcul augmentée et des accessoires spécifiques tels que le stylet ou le clavier, Apple offre de nombreux choix aux professionnels.

 

 

Pourquoi succomber à l’iPad ?

 

Si la qualité perçue ne fait aucun doute, avec une expérience utilisateur très maîtrisée, un iPad fera toujours, de l’effet auprès d’un client. Doté d’un écosystème intégrant de nombreuses applications, sa connectique est simple, facile à utiliser et de nombreux accessoires sont disponibles selon vos besoins.

 

Bien que la communication d’Apple soit toujours focalisée sur le dernier iPad sorti, sa gamme est plus large qu’on ne l’imagine. Pas forcément besoin d’investir dans la toute nouvelle version, car les modèles plus anciens sont d’excellentes factures avec un bon retour sur investissement. Enfin, la maîtrise de l’intégration du software et du hardware avec un système d’exploitation très robuste permettent de s’assurer d’une bonne longévité et d’un support de qualité.

 

Pourquoi hésiter ?

 

Le prix est incontestablement un facteur discriminant et la qualité, perçue ou réelle, a un coût. Un iPad sera toujours acheté “tel quel” sans réelle possibilité d’extension de mémoire physique par exemple. Un bel objet, mais “tout en un”, pour lequel vous devrez anticiper son usage et son fonctionnement.

 

Android : polyvalence, prix et choix

 

Les tablettes Android offrent beaucoup de choix aux acheteurs. Le système d’exploitation mobile est réalisé par Google et les tablettes par de multiples constructeurs indépendants (de Samsung à Sony en passant par Asus, Huawei ou Lenovo pour n’en citer que quelques-uns). Cette stratégie offre un choix inégalé, de l’ultra low-cost au très haut de gamme, avec de nombreuses options de tailles d’écran et de fonctionnalités. La plupart des tablettes Android offrent un grand nombre de connectiques différentes, que ce soit pour des transferts de fichiers avec l’USB ou le micro SD, et pour des présentations vidéos avec du HDMI, micro HDMI ou MHL, même si les prestations et les capacités techniques sont à relativiser selon le produit choisi.

 

Pourquoi succomber à une tablette Android ?

 

Les nombreuses options de configuration et le choix étendu permettent de s’assurer de la compatibilité maximale avec vos besoins fondamentaux. Certaines tablettes Android ont un excellent rapport qualité-prix et certains constructeurs mettent beaucoup d’efforts dans la construction de produits haut de gamme qui n’auraient rien à envier à Apple. Les tablettes Android sont généralement conçues de manière modulaire avec la possibilité d’ajouter de la mémoire ou des accessoires supplémentaires bien supportés par un OS robuste, qui, logiquement, s’accommode très bien de la Gsuite que vous utilisez déjà peut-être dans votre organisation (Gmail, Google Drive, etc.)

 

Pourquoi hésiter ?

 

Parce que chaque tablette est très différente, il peut être compliqué de faire le bon choix. Certaines tablettes sont vraiment limitées sur le plan technique et il existe un fossé entre ces dernières et celles plus performantes. Vous allez devoir explorer de multiples options avant de trouver la bonne, sans compter que certains produits n’intègrent pas totalement l’écosystème Android et l’image perçue est souvent assez bas de gamme. La connectique de projection est d’ailleurs très fragmentée, peu ergonomique et la multiplicité des marques n’aide pas à trouver les bons accessoires pour vos tablettes. Tous les accessoires ne sont pas compatibles entre eux et il est souvent nécessaire de les brancher sur le secteur, limitant de facto la mobilité ou la facilité d’utilisation.

 

Enfin, Android est très atomisé et ne facilite pas la gestion des modèles et des versions, puisqu’il faut parfois attendre plusieurs mois avant qu’un constructeur n’autorise la mise à jour sur son appareil. Sans compter que certaines versions peuvent ne pas être prises en compte par votre tablette. La question du support est donc cruciale, en particulier si vous avez un service IT limité ou que vous ne souhaitez pas le surcharger.

 

Microsoft Surface :

 

Microsoft signe son arrivée sur le marché des tablettes tactiles professionnelles avec la Surface. Elle offre une solution différenciante très intéressante avec sa dualité tablette/ordinateur tactile, qui en fait un modèle hybride ce qui a aussi un impact sur son coût, son image perçue et l’expérience utilisateur.

 

Pourquoi succomber à la Surface ?

 

Clairement adaptée à une infrastructure sous Windows, la Surface est une solution parfaite pour allier le meilleur des deux mondes : un ordinateur complet, avec les applications de la suite Office 365 par exemple, et une approche plus mobile avec une tablette tactile.

 

L’image de qualité et de robustesse est bien présente et les habitués de Windows 10 ne seront jamais perdus. La Surface peut même remplacer un ordinateur portable pour certaines fonctions grâce à une connectique très élaborée et des logiciels natifs pensés pour elle. Avec ou sans clavier, avec ou sans stylet, elle exécute Office et Windows à la perfection.

 

Pourquoi hésiter ?

 

Arrivée tardivement sur le marché des tablettes, la Surface souffre d’un marketplace plus réduit qu’Apple et Android pour ses applications natives. À la fois ordinateur et tablette, elle est plus imposante qu’une tablette traditionnelle, mais également un peu plus lourde. Windows 10, comme ses prédécesseurs Windows 8 et 8.1, peut sembler un peu encombrant au départ et l’expérience utilisateur ne reste pas toujours optimale. Avec un prix globalement assez élevé, son positionnement mi-tablette, mi-ordinateur limite l’effet tactile dans la relation avec le client et, donc l’intégration globale du produit dans la présentation.

 

Si le choix d’une tablette est important, il faut surtout que celle-ci soit parfaitement utilisée et adaptée au travail de vos commerciaux. La tablette est le support et un élément important de l’image perçue, mais ce qui impactera fortement l’efficacité de vos commerciaux ce sont les applications que vous pourrez leur fournir. La suite logicielle est donc un critère important et c’est cet équilibre qu’il vous faudra trouver pour s’assurer du meilleur support possible pour booster votre business !

 

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc : « Tout savoir sur le Mobile Sales Enablement » et à nous contacter.

Pas de commentaires

Publier un commentaire